• Grand Art de Vivre

Jean d'O, de la distinction entre un dandy et un snobinard

La distinction est difficile à acquérir, qu'elle soit de mœurs, de cœur, d'esprit, d'élégance comme à propos de certains concepts. Se distinguer et savoir distinguer. Voilà le thème.

Jean d'O nous donne réponse à tout.

Pour la distinction et l'allure : son tailleur #Cifonelli, son bottier, #Gatto.

Quant à la distinction entre les deux concepts, snobisme et dandysme, l'Immortel nous éclaire : "Le snobisme c'est ressembler aux autres, vouloir ressembler à quelqu'un. Tandis que le dandysme, c'est se distinguer des autres, se séparer des autres. Avec un peu de cruauté, d'insolence, de sadisme et énormément de contestation" (J. d'O.).

Un monde donc sépare le #snob suiveur du #dandy qui ne veut même pas leader, juste "toujours être un peu invraisemblable" (O. W.).


À ce propos, citons un peu notre cher Oscar : "Une bonne réputation est l'un de ces nombreux désagréments auxquels je n'ai jamais été assujetti" ; "Si un homme a le malheur de ne plus avoir un seul ennemi, c'est sûrement qu'il y a chez lui quelque chose de méprisable".

Grand art de Vivre remercie ses #Dandys du jour, J. d'O., Robert, Winston, Wallis et Oscar.

Distinguons-nous et sachons distinguer.


#grandartdevivre


Posts récents

Voir tout

La fiscalité du collectionneur

L’achat, la vente et la transmission d’un objet d’art ou de collection obéissent à des règl­es particulières en matière d’imposition. Petit aperçu des dispositifs et de leur mode d’application. Une